Dans une société plus solidaire, la question de l’hébergement se poserait moins. Le 115 pourrait assurer les urgences sans avoir à remettre les gens à la rue au bout de 7 jours et dans la journée et les exilés seraient tous logés en CADA (centres d’accueil pour demandeurs d’asile).

Mais aujourd’hui force est de constater que les bénévoles que nous sommes sont souvent confrontés à des situations de personnes isolées ou de familles pour lesquelles les institutions compétentes ne proposent pas de solutions.

Cela amène parfois à mettre en oeuvre des solutions de dépannage. Vous pouvez participer à cet effort d’hébergement solidaire de plusieurs manières :

  1. Si vous pouvez héberger temporairement une ou plusieurs personnes, vous pouvez vous proposer en contactant Le Chaînon (lechainon@paysdelorient.info) qui se propose de fédérer les propositions et d’organiser leur accompagnement.
  2. Si vous ne pouvez pas héberger chez vous, vous pouvez alimenter le fonds géré par l’association lorientaise Hunda (via un virement permanent d’un montant de votre choix) pour lui permettre de poursuivre sa mission d’intermédiation locative. (Pour des précisions à ce sujet nous contacter) .
  3. Pour celles et ceux qui sont mal logés (au 115 ou dans des chambres d’hôtel), l’accueil de jour fourni par Béthanie est une respiration indispensable. Cet hébergement de jour suppose la présence et le soutien de bénévoles. Vous pouvez vous inscrire pour être présent/e sur une ou plusieurs plage horaire. (Là encore nous contacter pour que nous fassions le lien).