Journée internationale des Migrant.e.s
Mardi 18 décembre, dans toute la France
Pour la liberté de circulation et l’égalité des droits pour toutes et tous.

En cette Journée internationale des migrant.e.s, le Collectif Accueil en Pays de Lorient s’associe aux quelque 250 organisations locales et nationales qui se mobilisent partout en France pour défendre la liberté de circulation et l’égalité des droits pour tou·te·s.

Il témoigne que, à Lorient comme dans hélas bien d’autres endroits, le dispositif d’hébergement d’urgence (115) est insuffisant. Lorsque la réponse est positive, la personne a droit à 7 nuits, remise à la rue vers 8 h et ne pouvant rentrer que vers 18 h 30. Après ces 7 nuits, elle est remise à la rue, pour « carence », durant au moins 3 nuits. Pourtant, selon l’article L345-2-2 de la loi sur l’aide sociale, « Toute personne sans abri en situation de détresse … a accès à tout moment à un dispositif d’hébergement d’urgence ».

Le CAPDL rappelle que les demandeurs d’asile devraient être hébergés en CADA (Centre d’accueil pour Demandeurs d’Asile). En réalité, nationalement, les CADA ne peuvent en héberger qu’environ 35 %. Sur le pays de Lorient, environ une centaine de personnes n’ont pas accès au CADA. En ce moment à Lorient une maman avec 3 petits, un homme gravement malade avec sa fille, une femme enceinte vivent des situations d’extrême précarité sans prise en charge autre que le soutien de citoyens solidaires.

Le CAPDL, qui vient de publier une plateforme de revendications sur son site https://capdl.fr, appelle plus que jamais à la mobilisation de tous pour un accueil digne et une solidarité active.

CAPDL
Lorient, le 17/12/18